LA JOIE QUI AVANCE CHANCELANTE LE LONG DE LA RUE de Gilles Farcet

Avec vous ce jour-là

Manhattan, 1988, une tasse de café refroidit sur la table d'un diner de Prince Street. Envoyé par Radio France, un jeune journaliste passe une semaine dans la cuisine d'Allen Ginsberg, à tournoyer autour des survivants de la Beat Generation. Il y croise Snyder, Orlovsky, Corso et quantité de mythes rattrapés par le siècle finissant. Parmi eux, Hank, gueule cuite entre les gueules cuites, poète sans bibliographie à la faconde intarissable.

Campagne française, 2016, un cycle se clôt alors que dehors le soleil brûle. À la faveur d'un dernier déménagement, l'ex jeune journaliste retrouve le vieux dossier qui contient, retranscrit, le verbe éblouissant de Hank. Là, de nouveau, la question, toujours intacte : qui était Hank, au juste ? Mouche à merde profiteuse ? Bodhisattva de quartier sans meute ? Se pourrait-il que ce vieillard décati ait été le dernier grand poète que, sans le savoir, l'Amérique a enfanté ?

 

Au fiEstival #11, Gilles Farcet présentera son livre le vendredi 12 mai en présence d'Anne Waldman.

 

174 pp.
14x21 cm
Prix: 15 €

Inscription à la mailing list

* indicates required


Video



Partenaires



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca