Zéno Bianu

Zéno BianuZéno Bianu

Né à Paris en 1950 d’une mère française et d’un père roumain, réfugié politique, Zéno Bianu fut l’un des signataires du fameux Manifeste électrique qui secoua la poésie des années 1970.

Il est l’auteur d’une oeuvre multiforme, forte d’une cinquantaine d’ouvrages, publiée notamment chez Gallimard, Fata Morgana et au Castor Astral, oeuvre qui interroge la poésie, le théâtre, le jazz et l’Orient. On lui doit une tétralogie de monologues-poèmes publiés au Castor Astral : Chet Baker (déploration), Jimi Hendrix (aimantation), John Coltrane (méditation), Visions de Bob Dylan.

Editées par Actes Sud-Papiers, ses pièces et adaptations (parmi lesquelles Le Chevalier d’Olmedo, L’Idiot, dernière nuit, Un Magicien, et Jimi Hendrix, monologue électrique) ont entre autres été jouées au festival d’Avignon (Cour d’Honneur du Palais des Papes), au Festival d’Automne et à l’Odéon-Théâtre de l’Europe.

Par ailleurs, il multiplie les lectures publiques à la frontière de la poésie, du théâtre et du récital-jazz. Il a travaillé avec de nombreux acteurs, dont Jean-Marc Barr, Denis Lavant, Tchéky Karyo, Robin Renucci, Jean-Luc Debattice. Zéno Bianu a reçu le prix Robert Ganzo pour l’ensemble de son oeuvre.

Derniers ouvrages parus : Infiniment proche et Le désespoir n’existe pas (Poésie/Gallimard, 2017), D’un univers funambule (Gallimard, 2017), Bleu Fauve (Le Castor Astral, 2018).

 

À retrouver sur la scène du Senghor le 11 mai 2019, avec Odradek.

 

photographie © Didier Ben Loulou

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

* champ obligatoire


Partenaires moraux



Partenaires institutionnels



Video



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca