Omar Youssef Souleimane

Omar Youssef SouleimaneOmar Youssef Souleimane

Omar Youssef Souleimane est un poète syrien. Il a été correspondant pour la presse syrienne entre 2006 et 2010. En 2011, il participe aux manifestations de Damas et de Homs. Contraint de quitter son pays natal, il arrive en France en 2012, où l'asile politique lui est accordé.
Il a publié les recueils suivants : Chansons de saison, Nacheroune, Syrie, Alepe, 2006. Je ferme les yeux et J'y vais, 2010, prix koweitien Saad Al Sabbah en 2010. Suivent : Il ne faut pas qu'ils meurent, 2013, et l'année suivante : La mort ne séduit pas les ivrognes, bilingue, L'oreille du loup, Paris, 2014. L'enfant Oublié, un livre d'artiste, bilingue, Signum, Paris, 2016.

 

Dès que le soir se blesse
(Aux Syriens)

Je ne sais plus s'il nous reste un récit au cœur des miroirs
ou encore un enfant oublié

L'encre est blanche dans nos artères
Ce que nous croyons connaître, nous l'ignorons
et dès que nous saignons, naît de nous un écho anonyme
Il se mêle à l'odeur de la nuit de mars
entre la poudre à canon et les larmes

Quand je grandirai, je serai une étoile
Ainsi parle la trace de la balle laissée dans la chair

Il ne vous servira à rien d'ouvrir mes brouillons
et de veiller tard en compagnie des nuages
jusqu'à mon retour

Qu'un seul exilé appelle ses frères
et le soir se blesse

____

Ce poème est traduit par Salah AL Hamdani et Isabelle Lagny, et est édité dans un livre qui s'appelle L'enfant Oublié, édition Signum, Paris, 2016.

 

 

 

Quelques liens pour en découvrir plus sur l'univers et les combats d'Omar Youssef Souleimane

D'ici, d'ailleurs sur France inter
Hors champs sur France Culture
La matinale culturelle sur France musique

 

photographie © Isabelle Lagny

 

Inscription à la mailing list

* indicates required


Video



Partenaires



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca