Jack Hirschman

Jack HirschmanJack Hirschman

Jack Hirschman est né en 1933 à New York, dans un milieu très modeste d'immigrés ukrainiens récents. C'est dans le Bronx qu'il a vécu toute sa jeunesse. Là, il a travaillé pour financer ses études et devenir enseignant de littérature anglaise, spécialiste de James Joyce et aussi traducteur de Mallarmé et de René Depestre à City Lights Books, à San Franciscco.

Après Jack Kerouac, et avec Allen Ginsberg, William Burroughs et Lawrence Ferlinghetti -- amis de longue date --, il est un des derniers grands représentants, fraternel et virulent, de cette beat generation qui a explosé à partir de 1955 en Californie, et bouleversé la société et la culture des États-Unis. Mais par la grâce de ses racines juives ukrainiennes, de son goût pour la Kabbale, de ses appétits égalitaristes aussi, et par la persécution que le nixonisme lui a imposée, Jack Hirschman a dépassé ce genre d'engagement individualiste ; membre du Parti Communiste américain, il est le dissident le plus engagé de cette Generation, dans le sillage de Whitman et d'Olsen. Poète de la conscience sociale et politique profonde de tous les Américains sacrifiés sur l'autel du capitalisme, il est salué comme le plus grand des street fighting poets (Luke Breit), militant actif, donnant à ses poèmes hyperréalistes la dimension des événements de rue (sans-abri, prostituées, mendiants) que les médias minimisent à l'envi. Ce juif errant est, surtout la guerre du Viêtnam contre laquelle il s'est insurgé, ce qui lui a valu son renvoi de l'UCLA où il enseignait, un boomerang parti de l'exil américain, un souffle d'ouragan qui ne cesse de déferler en francophonie depuis les années 2000, où la Maison de la Poésie Rhône-Alpes a engagé, grâce à Gilles Bernard Vachon, la traduction d'un grand nombre de ses poèmes, et de ses longs Arcanes déclamés en public.

En 2006, il a été nommé Poète Lauréat de la Ville de San Francisco, ce qui lui a permis de fonder un festival international de Poésie et d'animer des rencontres régulières de lectures poétiques.

Ainsi, avec la publication de ces Arcanes, on devrait pouvoir entendre en français, à travers son vœu de pauvreté, sa voix de « poète guerrier » en quête d'absolu, d'infatigable street poet, écho lyrique des exclus de l'establishment américain... Cependant la version graphique de cette langue vibrillonnante sera lue à voix haute par tous ceux qui désirent percevoir, même en traduction, le rare effet que l'oralité permet à cette poésie d'atteindre : une révolte dans la méditation, une méditation dans la protestation.

 

Jack Hirschman was born on December 13, 1933, is 28 years old and dislexic. He has published more than 100 books of poetry, some 60 of them translations from 9 languages, including Mayakovsky (Russian) Artaud (French) Neruda (Spanish), Pasolini(Italian), Gogou (Greek), Kirsch (German), Laraque (Haitian), Gjakova (Albanian), Glik (Yiddish).

He is the emeritus 4th Poet Laureate of the City of San Francisco (2006-2009), one of the founding members of the San Francisco Revolutionary Poets Brigade (RPB) in 2009, which has migrated to 5 other cities in the US----Los Angeles, San Diego, Albuquerque, Chicago and New York, and 8 cities in Europe, including Paris, Ivry (France) and Rome, Bari, Barletta, Avellino, Palermo and Reggio Calabria in Italy.

He is also one of the founding members of the World Poetry Movement in Medellin, Colombia in 2011, and has recently organized a huge event under that Movement n San Francisco called "A Poem for the Refugees and the Immigrants".

His own major work is The Arcanes, published in the American language by Multimedia Edizioni of Salerno, Italy in 2006: a work of 1, 000 pages of his longer poems (126 of them); The Arcanes #2 is due this year and will be composed of another 1,000 pages (185 new Arcanes within it). His Arcanes have also been published bilingually in Italy by Multimedia Edizioni, translated by Raffaella Marzano; and in Paris by Le Temps des Cerise in collaboration with the Maison de la Poesie (Rhone-Alpes), translated by Gilles B. Vachon.

Hirschman has worked for the communist movement as an international proletarian for the past 47 years, with the Communist Labor Party (1974-1992), with the National Organizing Committee (1992-1994) and with the League of Revolutionaries for the New America (1994 to the present). He is married to the Swedish-born poet Agneta Falk and lives in San Francisco where he works as the poet in residence for The Friends of the San Francisco Public Library, and is proudly the oldest newsboy in the entire Bay Area, selling the commust newspaper, The People's Tribune, to continue the necessary propagandistic dimension of the Revolution in these difficult days of the human spirit.

 

Au fiEstival *10, Jack Hirschman présentera L'Arcane du Viêt-Nam le jeudi 12 mai sur la scène du Senghor avec Gilles Vachon, et un accompagnement musical par Marco Parente.

 

 

photographie © John Perino

 

Inscription à la mailing list

* indicates required


Video



Partenaires



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca