Tête and legs au slam

Le vendredi 13 mai, sur la scène du Senghor.

Cent millions d'interrupteurs, des trains, des RER, des chronomètres, des gobelets de mendiant, une fleuriste, des cireurs de chaussures, des Américains électroniques, des Mannequins qui perdent un os, cinq fruits et légumes par jour, un sandwich. Des hommes et des femmes déambulent, dans une modernité, une urbanité, qui déboussole. Alors ils cherchent à parler, seuls et ensemble, à cracher le morceau, chacun à sa façonne, en colère, en claquements et sifflements de rires fous, en flow, en fragments, en poèmes de chair, en corps articulant. Les nouvelles sont plutôt froides. La poésie, elle, bout. Et fait des bulles. Comme les doigts sur le tambour ou le piano. Comme l'archet sur un violon étrange. Comme le pas d'un petit garçon. Ou celui d'un homme qui se sait bête...

 

Tete and legs au slam

 

Tête and legs au slam, avec Cécile Broché (violon électrique), Alain Subrebost (percussions, pianos, voix), Marc Kelly Smith (mots, corps et voix) et Dominique Massaut (mots, corps et voix).

Juste suivre, bêtement, les fils du poème...

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Inscription à la mailing list

* indicates required


Video



Partenaires



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca