no-body, no-human, performance de Démosthène Agrafiotis

no-body, no-human, performance de Démosthène Agrafiotis

On pourrait distinguer une série de définitions sur « l'humain », basées chacune sur un élément ou un critère particulier : par exemple, l'humain équivalent de cerveau, l'humain confirmé par sa capacité à construire des outils, l'humain lié à l'élaboration de langage, l'humain en tant que compétence à créer des universels et fabriquer des systèmes symboliques, l'humain articulé entre le biologique, le bionique et le robotique.

 

no-body, no-human

 

Dans notre culture occidentale, « l'humain » est séparé de « l'animal ». Dans d'autres cultures une continuité est conçue entre les deux modes d'existence. Historiquement « l'arbitraire de l'humain » - dans l'art et la poésie - fonctionne comme un défi et une question ouverte. Dans les dernières décennies, concernant le binôme : esprit-corps/psyché-corps, l'attention et l'emphase sont centrées sur le corps. Dans le domaine de l'art de performance « l'humain » est devenu presque « le corporel ». Est-on passé de la métaphysique de l'âme à la métaphysique du corps ? Comment saisir l'émergence du corps dans la problématique de l'humain ? De quelle manière la performance poétique aborde-t-elle l'articulation de l'humain et du corporel ?

 

Autant d'interrogations que Démosthène Agrafiotis, accompagné en musique par Gauthier Keyaerts, tentera, sinon de solutionner, au moins de soulever devant le public du Senghor, le 11 mai à 20h.

 

Photographie © William Niederkorn

 

Derniers articles

Fête, Festival


Une fête, un festival
Un grand rassemblement annuel international qui met à l'honneur la poésie, la musique, la performance et d'autres arts
À Bruxelles, à l'espace Senghor et en OUTdoor, et ailleurs

No poetry? No party!


Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

* champ obligatoire


Partenaires moraux



Partenaires institutionnels



Video



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca