L'inondation a englouti, court-métrage, le 14 mai à 19h

Dimanche 14 mai, à 19h, Dino Campana revient en Belgique, après une première visite en 1910, à Bruxelles où il a visité le Musée des Beaux Arts et à l'"Asile des hommes aliénés" de Tournai, où il a passé deux mois infernaux, évoqués au chapitre il Russo (Le Russe) de ses Chants Orphiques.

Cette fois-ci, dans une dimension bien plus poétique que la première fois, sera projeté L'inondation a englouti, un court-métrage réalisé par Luca Dal Canto inspiré par une poésie d'Eugenio Montale.
On y parle, donc, du poète Dino Campana, de ses Chants Orphiques et de l'inondation de Florence de 1966.

La projection se fera en présence du réalisateur, et du producteur Dino Castrovilli.

 

Foto scena 3

 

Une jeune fille en pantoufles passe, qui dit humblement :
un jour l'inondation nous emportera tous

Dino Campana, Chants Orphiques

 

Parmi les nombreux dommages provoqués par l'inondation du 4 novembre 1966, il en est un qui assume une forte valeur symbolique : parmi les milliers de livres endommagés ou détruits par l'eau et la boue se trouvait aussi l'unique livre de Dino Campana, les Chants Orphiques, un des chefs-d'œuvre de la poésie du 20è siècle.

Il s'agissait d'un exemplaire de la première édition, imprimée en 1914 à Marradi par le typographe Bruno Ravagli sous la supervision directe de l'auteur : "Ces Chants devaient être la justification de ma vie", écrira le poète dans une lettre adressée au critique Emilio Cecchi. L'exemplaire disparu appartenait au poète Eugenio Montale, sa perte est évoquée dasn une de ses poésies les plus bouleversantes, L'alluvione ha sommerso il pack dei mobili (L'Inondation a englouti le pack de meubles).

 

Foto scena 2

 

Pour le 60è anniversaire de l'inondation, ce court-métrage veut rappeler cette petite immense tragédie, opposant quelques-unes des magnifiques vues/visions toscanes qui ont tant inspiré Dino Campana aux images de l'inondation de l'Arno emportant tout, y compris le livre de Campana. Pour ainsi dire, l'énième outrage à un poète et une poésie qui ont tant dû lutter pour trouver l'espace qu'ils méritaient dans la littérature universelle du 20è siècle.

 

 

Réévoquant et s'appropriant le regret de Eugenio Montale, le film désire rappeler les autres nombreux exemplaires des Chants Orphiques de 1914, détruits ou perdus à la suite d'autres tragédies, en particulier la seconde guerre mondiale.

 

L'alluvione ha sommerso il pack dei mobili,
delle carte, dei quadri che stipavano
un sotterraneo chiuso a doppio lucchetto.
Forse hanno ciecamente lottato i marocchini
rossi, le sterminate dediche di Du Bos,
il timbro a ceralacca con la barba di Ezra,
il Valéry di Alain, l'originale
dei Canti Orfici – e poi qualche pennello
da barba, mille cianfrusaglie e tutte
le musiche di tuo fratello Silvio.
Dieci, dodici giorni sotto un'atroce morsura
di nafta e sterco. Certo hanno sofferto
tanto prima di perdere la loro identità.
Anch'io sono incrostato fino al collo se il mio
stato civile fu dubbio fin dall'inizio.
Non torba m'ha assediato, ma gli eventi
di una realtà incredibile e mai creduta.
Di fronte ad essi il mio coraggio fu il primo
dei tuoi prestiti e forse non l'hai mai saputo.

 

 

 

Derniers articles

Fête, Festival


Une fête, un festival
Un grand rassemblement annuel international qui met à l'honneur la poésie, la musique, la performance et d'autres arts...
à Bruxelles et ailleurs...

No poetry? No party!


Inscription à la mailing list

* indicates required


Video



Partenaires



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca